Déversements de produits pétroliers sur le fleuve Saint-Laurent
Conseils pratiques en matière de santé

Le saviez-vous ?

Les produits pétroliers proviennent de sources naturelles et sont utilisés après transformation dans de nombreux domaines de la vie courante. Chaque année au Québec, plus de 15 millions de tonnes de produits pétroliers sont manutentionnées par des navires. Lorsqu’un déversement de pétrole survient sur un cours d’eau, l’environnement, les activités socio-économiques mais aussi la santé publique risquent d’être affectés.

Mandats

La Garde côtière canadienne est chargée de veiller à l’application de mesures pour lutter contre la pollution causée par les produits pétroliers en milieu marin.

Au Québec, les autorités municipales sont responsables de la sécurité des populations sur leur territoire. En cas de déversement de produits pétroliers, les municipalités peuvent compter sur les Directions de santé publique (DSP) en matière de conseils touchant la santé. Les DSP peuvent diffuser des avis de santé publique sur les risques auxquels la population et les travailleurs sont exposés ainsi que sur les mesures à prendre pour se protéger.

Risques pour la santé

Il y a trois voies possibles d’exposition aux produits pétroliers :

  • Inhalation (par les voies respiratoires)
  • Ingestion (par la bouche, le système digestif)
  • Absorption cutanée (contact avec la peau)

Les effets dépendront du type de produit déversé et de la durée à laquelle une personne a été exposée. Ces effets peuvent être plus prononcés chez certaines personnes.

Les symptômes possibles sont notamment les maux de tête, l’irritation des yeux, de la peau ou des voies respiratoires, ou en cas d’ingestion, les malaises digestifs.

Bien que certaines fractions de produits pétroliers soient reconnues comme toxiques et cancérigènes, la durée d’exposition étant généralement courte, la probabilité de tels effets demeure pratiquement nulle.

Conseils pour éviter d'être exposé

  • Évitez d’approcher les zones souillées;
  • Ne laissez pas les enfants jouer près de ces zones;
  • Assurez-vous que vos animaux domestiques ne s’approchent pas des secteurs contaminés. Ils pourraient transporter des résidus de produits pétroliers jusque dans votre résidence;
  • En présence d’odeurs, fermez les portes et les fenêtres. Il est préférable en effet de demeurer à l’intérieur jusqu'à ce que des instructions vous soient communiquées par la municipalité ou la Direction de santé publique;
  • Conformez-vous aux avis émis par les autorités en ce qui a trait à l’usage de l’eau potable;
  • Suivez les instructions en ce qui concerne la consommation de poissons, de fruits de mer, de mollusques ou tout autre produit de la mer.

Si vous êtes exposés - Premiers soins

  • Par inhalation : ne pas rester dans la zone contaminée. Demeurez dans une pièce avec les portes et les fenêtres fermées (confinement).
  • Par ingestion : il faut éviter de faire vomir la personne.
  • Par contact avec la peau : il est recommandé de nettoyer immédiatement à l’aide d’huile végétale. Évitez les solvants et l’essence.
  • Par contact avec les yeux : rincer (irriguer) l’œil à l’eau tiède au moins 20 minutes.

Pour assistance, contactez le

CENTRE ANTI-POISON DU QUÉBEC

au numéro 1 800 463-5060

Le nettoyage des rives

Ne tentez pas de récupérer directement les produits pétroliers. Des équipes spécialisées verront à utiliser les méthodes de nettoyage appropriées afin d’éviter que les berges et les milieux écologiques ne soient détruits.

Ces renseignements sont issus du dépliant réalisé dans le cadre du Programme d’action communautaire de la Garde côtière canadienne.

Pour toute question ou information supplémentaire portant sur les interventions environnementales en cas de déversements de polluants, consultez le site national de la Garde côtière canadienne www.ccg-gcc.gc.ca sous la rubrique Intervention environnementale.

Collaboration de la Garde côtière canadienne, l’Institut national de la santé publique du Québec et le Centre anti-poison du Québec.