Flotte de la Garde côtière canadienne au Québec

NGCC Pierre Radisson

NGCC Pierre Radisson - Cliquez pour agrandir NGCC Pierre Radisson
Source : Garde côtière canadienne

Le NGCC Pierre Radisson a son port d'attache à Québec. La puissance de sa propulsion diesel électrique lui permet d'avancer à une vitesse de 6 noeuds dans des glaces d'un mètre d'épaisseur. Il fait partie des outils essentiels au programme de déglaçage canadien.

Il peut transporter assez de carburant pour lui permettre de parcourir une distance de 15 000 milles nautiques à sa vitesse de croisière et peut charger assez de provisions pour lui donner une autonomie de 140 jours en mer. Il possède un équipement lui permettant de fabriquer de l'eau douce à partir de l'eau salée pouvant suffire aux besoins d'au moins 80 personnes. En plus d'équipement de navigation et de communication sophistiqués, il est muni d'un pont d'envol et d'un hélicoptère.

Pendant la saison hivernale, le Pierre Radisson est affecté au déglaçage et à l'escorte des navires dans le golfe et sur le fleuve Saint-Laurent, ainsi que sur la rivière Saguenay. À la fin de la période hivernale, il peut être appelé à fournir un service de déglaçage et d'escorte de navires dans la Voie Maritime du Saint-Laurent et sur les Grands Lacs.

Tous les étés, il se rend dans l'Arctique canadien afin d'y escorter les navires commerciaux et remettre en marche et entretenir les aides à la navigation qu'on y retrouve. Pendant son séjour dans l'arctique, le Pierre Radisson sert également d'unité primaire de recherche et de sauvetage et peut selon les besoins et les opportunités, offrir son support aux missions scientifiques.

Caractéristiques

Type
Brise-glace moyen / fluvial
Longueur
98,33 m
Largeur
19,51 m
Tirant d'eau en charge
7,16 m
Déplacement en charge
8 090 tm
Puissance
11 155 kW
Vitesse maximale
16,9 noeuds
Vitesse de croisière
12,5 noeuds
Équipage de base
35
Constructeur
Burrard Dry Dock, Vancouver, C.-B.
Construction
1978